de fr it

Epp

Famille de magistrats uranais, de Silenen, plus tard de Flüelen et d'Altdorf, active surtout dans l'agriculture, les mines et l'hôtellerie (Amsteg), et bien représentée au Conseil sous l'Ancien Régime. Une branche s'établit à Flüelen avec Johann Joachim (->), qui acquiert en 1727 le château de Rudenz, d'où le nom E. von Rudenz. Nombreuses carrières d'officier au service étranger. L'ingénieur Karl Josef (1728-1789), avocat et juriste siégeant au Conseil, ouvre une tuilerie à Flüelen avant 1780. Son frère Karl Anton (1720-1788) est l'ancêtre d'une lignée de magistrats à Altdorf (Dominik, -> et ->). Grâce à une habile stratégie matrimoniale (alliances avec les Schmid, les Muheim, les Müller), la famille put acquérir une solide fortune foncière. Il est frappant de voir combien les E., de 1700 à 1850, se sont consacrés au domaine spirituel. Les E. ont donné plusieurs chanceliers et ingénieurs cantonaux.

Sources et bibliographie

  • MAH UR, 2, 1986
  • U. Kälin, Die Urner Magistratenfamilien, 1991

Suggestion de citation

Kälin, Urs: "Epp", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.10.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025086/2004-10-27/, consulté le 04.12.2020.