de fr it

Krupski

Ancienne famille noble de Hussakùw (Pologne). Stanislaus (1839-1904), condamné comme patriote à la déportation en Sibérie, parvint à s'enfuir en 1867. Il émigra en Suisse, exerça la médecine dans le canton d'Uri, participa à la fondation du Musée polonais de Rapperswil (SG) et acquit en 1902 la bourgeoisie de Schleinikon. Un de ses fils, Anton (1889-1948), fut professeur de médecine vétérinaire à Zurich et pionnier de l'alpinisme; un autre fils, Ladislaus, connu sous le nom de Hanns In der Gand, fut un chanteur réputé, spécialiste et collecteur de chants populaires. Les K. sont aujourd'hui établis à Altdorf (UR), Zurich, Pully et Davos.

Sources et bibliographie

  • H. Danioth, «Tsches Krupski», in Gotthard-Post, 1940, no 8
  • M. Oechslin, «Anton Krupski, 1889-1948», in Actes SHSN, 1948, 339-348
  • S. Krupski, Sechs Jahre in Sibirien verbannt (1861-1867), 1966