de fr it

Loretz

Famille paysanne d'Uri, issue de Walser venus de Vals dans les Grisons, appelée aussi Lorentz ou Lorez. Christian s'établit en 1579 à Silenen. De là, la famille essaima rapidement à Wassen, Bürglen, Unterschächen, Gurtnellen, Altdorf, Erstfeld et Flüelen. Seuls quelques membres (comme Wilhelm en 1681) acquirent le droit de bourgeoisie, les autres L., simples habitants, ne jouissaient que de droits restreints. Certains d'entre eux, nécessiteux, durent retourner à Vals. Dès le XIXe s., les Grisons ne reconnurent plus le droit de bourgeoisie des L. de Vals; après une plainte de la famille, le Conseil fédéral se prononça en 1892 contre la décision du canton. En 1887, les L. instituèrent une fondation de famille qui soutint ses membres indigents et favorisa l'obtention du droit de bourgeoisie dans le canton d'Uri, ce qui entraîna la disparition progressive du statut d'habitant. A la fin du XIXe et au début du XXe s., deux L. se distinguèrent: Julius (->) comme curé et Franz (->) comme conseiller d'Etat radical. Les L., établis dans de nombreuses communes au début du XXIe s., sont bourgeois de Silenen, Wassen, Bürglen, Erstfeld et Gurtnellen.

Sources et bibliographie

  • Coll. F. Gisler, StAUR
  • Statuten der Familienstiftung Loretz in Uri, 1887 (KBUR)
  • «Zur Lage der alten Hintersässen Loretz in Uri», in Urner Wochenblatt, 1884, nos 8 et 9