de fr it

Zgraggen

Famille uranaise très ramifiée, mentionnée pour la première fois au début du XIVe s. à Schattdorf et Gurtnellen, où des générations de conseillers sont attestées dès l'époque moderne. Une branche importante de la famille, originaire du quartier de Dägerlohn à Silenen, donna des magistrats résidant à Flüelen et Altdorf; en sont issus Anton (->) et Franz Xaver Anton (1829-1888), qui s'installa à Rheinfelden et y développa le thermalisme, et son frère Alois (1822-1888), évoqué dans la chanson Vom Gotthard der letzte Postillon, même s'il n'était que l'accompagnateur et pas le cocher de la diligence. Au XIXe s., les Z. s'établirent notamment à Bâle, Berne, Lucerne et dans le canton de Nidwald. Les Karli-Breseler et z'Dubel, dynasties de guides de montagne de Silenen, contribuèrent au développement de l'alpinisme dans le canton d'Uri; les premiers descendent d'Ambros Z.-Tresch (1825-1904) et les seconds de Jost Z.-Lusser (1825-1888). Yvette (->), écrivaine, était issue d'une lignée qui avait quitté Schattdorf pour s'installer à Luchsingen au XIXe s.

Sources et bibliographie

  • F. Gisler, Wappen und Siegel der Landammänner von Uri, 1937
  • U. Kälin, Die Urner Magistratenfamilien, 1991
En bref
Variante(s)
Z'Graggen

Suggestion de citation

Kälin, Urs: "Zgraggen", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025104/2014-02-12/, consulté le 01.12.2020.