de fr it

Barman

Famille attestée à Vérossaz dès 1286, puis répandue dans la région (Massongex, Monthey). Plusieurs branches sont bourgeoises de Saint-Maurice. L'une depuis 1657, avec Jean (deux de ses fils épousèrent les sœurs Marie et Cécile de Bex), une autre depuis 1842. François, capitaine en Piémont (av. 1691), est le premier de la branche patricienne, éteinte en 1950; elle a joué pendant cinq générations un rôle considérable, soit à Saint-Maurice, soit dans les services étrangers de Piémont, de France et du Saint-Siège, soit dans la politique valaisanne et suisse de la première moitié du XIXe s. Elle s'allia entre autres aux d'Odet, aux de Quartéry, aux Cheseaux.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946
  • Nouvel armorial valaisan, 1, 1974