de fr it

Gard

Famille originaire du val d'Aoste, mentionnée dès le XIVe s. à Bagnes où elle a fait souche. Une branche, éteinte, s'était établie à Saint-Maurice avec Joseph-Arnold (1750-1828), officier en France et en Espagne. Les G. sont connus comme notaires, magistrats, officiers et ecclésiastiques: François-Joseph-Frédéric (1767-1848), notaire, capitaine au service d'Espagne, est propriétaire du château abbatial du Châble; Maurice-Eugène (1824-1890), chanoine de Saint-Maurice, professeur de philosophie, est le fondateur de l'orphelinat de Vérolliez; Cyrille (1891-1950) est juge-instructeur du district d'Entremont (1927-1950). Enfin, Etienne-Joseph (1850-1925) s'établit à Sierre. Son fils, Marcel (1892-1979), avocat et notaire, est président de la ville (1939-1945), député au Grand Conseil (1933-1945) et conseiller d'Etat (1945-1965). Son fils Henri (∗︎1921), avocat et notaire, député au Grand Conseil (1949-1953; 1969-1972), est juge cantonal (1972-1986).

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 104

Suggestion de citation

Carruzzo, Ignace: "Gard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.06.2007. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025113/2007-06-29/, consulté le 30.11.2020.