de fr it

Giovanola

Famille venue de Fomarco (comm. Pieve Vergonte, Piémont). Antoine, menuisier, se fixa en 1878 à Monthey, où il fut naturalisé en 1904. Ses cousins s'établirent aussi en Valais. Louis (1892-1975) était forgeron à Sembrancher et Vincent (1863-1951) ferblantier-couvreur à Monthey, où Joseph (✝︎1904) installa en 1888 un atelier de taillanderie et serrurerie. A sa mort, son fils Joseph (->), continua l'entreprise avec sa mère Isaline Donnet, réintégrée dans la bourgeoisie de Monthey avec tous ses enfants, sous la raison sociale Veuve Joseph Giovanola et Fils. La société se développa avec la participation successive des frères Louis et Théodule en 1913, Baptiste en 1925, Edmond et Benjamin en 1927. Marc (1913-1994), fils de Joseph, ingénieur, prit en 1956 la direction de l'entreprise, devenue Giovanola Frères SA en 1963, spécialisée dans la construction mécanique ainsi que les équipements industriels et hydromécaniques, activités reprises par Giovanola Technologies, créée en 2002 par la maison-mère, transformée en holding. Le groupe a fait faillite en 2005. On note aussi Louis (1906-1980), commerçant à Riddes, où il fut reçu bourgeois en 1954.

Sources et bibliographie

  • A. Giovanola, «Hist. d'une entreprise», in Pages montheysannes, 11, 1980, 39-54
  • Nouvel Armorial valaisan, 2, 1984, 100