de fr it

Troillet

Famille aisée de Bagnes, mentionnée pour la première fois en 1409 avec Pierre, notaire au service de l'abbaye de Saint-Maurice. La famille se dissémina rapidement dans presque tous les villages de la vallée de Bagnes. Les T. fournirent les curiaux de la seigneurie de Bagnes à partir de 1481 et occupèrent cette charge à titre héréditaire dès 1500. En 1501 et 1519, Pierre-Antoine acquit des Monthey, avec droit de succession, la métralie de Bagnes et Vollèges et, en 1527, la châtellenie de Bagnes. Il fut anobli par Charles II (III), duc de Savoie, en 1529. Vers 1549, l'abbé Barthélemy Sostion confirma à son fils Pierre la possession de la châtellenie et de la métralie de Bagnes-Vollèges. La famille possédait aussi les dîmes d'Orsières. Encore existante au début du XXIe s., elle comprend de nombreux notaires, avocats (Sigéric, ->), banquiers, hauts magistrats (Maurice, ->) et quelques ecclésiastiques. Christophe, maître d'école à Lausanne en 1604, fonda la branche vaudoise et protestante reçue à la bourgeoisie de Daillens; elle compta jusqu'au XIXe s. des pasteurs et divers fonctionnaires et son nom s'est transformé entre temps en Trolliet.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 264
  • Familles de Bagnes, 5, 2008, 305-358

Suggestion de citation

Truffer, Bernard: "Troillet", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025131/2012-11-16/, consulté le 19.01.2021.