de fr it

StadlerZH

Famille bourgeoise de Zurich, issue d'Antoni, charpentier originaire d'Uri, qui acquit la bourgeoisie en 1504 et siégea dès 1517 au Grand Conseil. Jusqu'au XVIIIe s., les S. exercèrent des métiers d'artisans: charpentiers, tailleurs de pierre, charrons, tailleurs, cordonniers ou horlogers, tel Johann Rudolf (->). La famille donna aussi quelques ecclésiastiques au XVIIe s. Après Heinrich (1639-1675), elle compta trois générations de poêliers. Hans Conrad (1691-1738), tailleur, frère du dernier de ces poêliers, David (1682-1763), fut à l'origine de la lignée des charpentiers et architectes. Son fils et son petit-fils exercèrent tous deux la charge de charpentier de la ville de Zurich. Au XIXe s. et au début du XXe, les S. donnèrent de nombreux maîtres maçons et architectes, notamment Hans Konrad (->), son fils Julius (->) et son neveu Ferdinand (->).

Sources et bibliographie

  • A. Krayer, Die Baumeister- und Künstlerfamilie Stadler in Zürich und ihre Beziehungen zur Kunst im 19. Jahrhundert, [1948]
  • H.M. Gubler, H.P. Rebsamen, «Beiträge zur Baumeister-Familie Stadler von Zürich», in Zürcher Chronik, 40, 1972, 75-79
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Hürlimann, Katja: "Stadler (ZH)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.02.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025141/2012-02-23/, consulté le 17.06.2021.