de fr it

Steinfels

Famille d'industriels zurichois descendant des Volmar (bourgeois de Zurich en 1583). Johannes Volmar (1613-1676), chirurgien, réussit en 1634 à se libérer de la tare qui pesait sur lui du fait qu'il venait d'une famille de bourreaux. En 1665, l'empereur Léopold Ier de Habsbourg l'autorisa à changer son nom en S. Ses fils sont à l'origine des deux branches de la famille: celle de Johannes (1655-1690), qui compte surtout des boulangers et des ecclésiastiques, et celle de Hans Rudolf (1644-1705), dont sont issus le rameau des confiseurs et, surtout, celui des bouchers, qui remonte à Heinrich (1724-1782). Les descendants de ce dernier restèrent fidèles à la profession jusqu'à Rudolf Friedrich (->), qui acheta la maison "unterm Berg", au Hirschengraben, et commença en 1834 à produire du savon et des chandelles. En 1898, l'entreprise S. déménagea dans le quartier industriel de Zurich. En 1986, la production se déplaça à Wetzikon et les bâtiments ("Steinfels-Areal") furent réoccupés par des cinémas, des restaurants, etc. En 1993, l'entreprise fut vendue à Henkel. Les S. ne furent représentés que deux fois au Petit Conseil.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 1, 578-159; 7, 575-578
  • R. Bondt, «Fünf Generationen Steinfels», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 35, 1982

Suggestion de citation

Hürlimann, Katja: "Steinfels", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.02.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025143/2012-02-13/, consulté le 28.01.2022.