de fr it

JosephFalck

2.5.1680 à Fribourg, 19.4.1737 à Munich, cath., de Fribourg. Fils de Petrus Nikolaus et d'Anna M. Perroud. Etudes de philosophie et de mathématiques à Lyon et Paris, puis de théologie à Rome. Entré dans l'ordre des jésuites en 1702, F. fut ordonné prêtre à Eichstätt (Bavière) en 1705 et enseigna à Porrentruy (1705-1707). Professeur de mathématiques et de physique à l'université de Fribourg-en-Brisgau (1707-1713) et à Ingolstadt (1713-1715). Bien qu'il eût reçu depuis peu la nomination à la cour impériale de Chine qu'il souhaitait, il devint, en 1715, précepteur et confesseur du prince Ferdinand, fils cadet de Maximilien II, électeur de Bavière, puis, en 1717, de Charles Albert, futur empereur Charles VII. Auteur d'importants écrits de sciences naturelles, de mathématiques et d'astronomie ainsi que de philosophie, F. était un partisan résolu de la physique expérimentale moderne.

Sources et bibliographie

  • DHGE, 16, 423
  • HS, VII, 469
  • F. Strobel, Schweizer Jesuitenlexikon, ms., 1986, 176
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF