de fr it

PierreGarin

6.1.1887 à Gaillard (Savoie), 10.8.1921 à Plainpalais (auj. comm. Genève), cath., Français. Fils de Jean. Marie Argentero. Electricien. Secrétaire général à plein temps au secrétariat romand du mouvement chrétien-social (1904-1913). C'est grâce à G. que put être créée en Suisse romande, en 1911 avec l'Union des travailleurs catholiques, une Union chrétienne-sociale, qui entretenait des relations étroites avec l'Union centrale suisse des organisations chrétiennes-sociales, tout en conservant une certaine autonomie. Cette Union romande, dont la direction était genevoise, échoua en 1913 en raison d'antagonismes entre Genève et Fribourg et, sur le plan idéologique, entre les tendances nouvelles (chrétiens-sociaux) et anciennes (catholiques-sociaux). L'Union romande des travailleurs catholiques qui lui succéda avait son siège à Fribourg et fut dirigée par l'ecclésiastique Auguste Pilloud.

Sources et bibliographie

  • R. Ruffieux, Le mouvement chrétien-social en Suisse romande, 1891-1949, 1969, 106-118 et 469
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.1.1887 ✝︎ 10.8.1921

Suggestion de citation

Göldi, Wolfgang: "Garin, Pierre", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025345/2006-11-20/, consulté le 29.11.2020.