de fr it

Iten

Vieille famille de la vallée d'Ägeri (ZG), une des sept dont les membres peuvent exercer leurs droits, selon leur domicile, soit dans la corporation (bourgeoisie) d'Oberägeri, soit dans celle d'Unterägeri. Elle apparaît en 1400 avec Heini, originaire du pays schwytzois voisin, père de Johann (->, qui acquit aussi la bourgeoisie de Zoug) et d'Andreas; elle ne tarda pas à essaimer dans toute la commune d'Ägeri, donnant naissance à de très nombreuses branches. En 1850, près d'un habitant de la vallée sur trois était un I. (d'où l'usage de surnoms distinctifs). La famille compta nombre de personnalités, surtout dans le bas de la vallée (future comm. d'Unterägeri). Déjà Johann et Kaspar (->), fils et petit-fils de Heini, furent ammans du canton de Zoug et baillis. Christian, petit-fils de Kaspar, conduisit à la victoire les troupes catholiques lors de la bataille du Gubel (1531). Son fils Johann Christian (->) fut bailli du Rheintal. Au XVIIe s., Andreas (->) fut amman, de même que plusieurs de ses descendants: son neveu Nikolaus (->), son petit-neveu Nikolaus (->) et Johann Heinrich (->); cette branche fournit aussi le seul chancelier de Zoug venant d'Ägeri, Melchior (1650-1697). Un autre Johann Heinrich, amman en 1700-1702, fut le dernier I. titulaire d'une magistrature cantonale jusqu'à Klemens (->), conseiller d'Etat en 1852-1859. Dans quelques branches, en particulier celle des I. zum Kreuz (du nom de la plus ancienne auberge d'Unterägeri), issue de Nikolaus (->) et illustrée au XXe s. par Bonaventura (->), se concentrent la majorité des détenteurs de fonctions publiques et la plupart des ecclésiastiques réguliers et séculiers, tels Johann Franz (1633-1697), le père Basilius, abbé de Rheinau, et plusieurs curés. Il exista de 1687 à 1872 un "bénéfice I.", réservé en priorité à un prêtre de la famille.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 1, 236-237
  • A. Iten, Die Iten Talleute zu Ägeri , 1962
  • Ägerital - seine Geschichte, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF