de fr it

Meienberg

Patronyme répandu dans diverses communes zougoises, aussi orthographié Meyenberg. En 1349, Rudolf exploitait un domaine près de Neuheim, qu'il avait acheté au couvent de Kappel. Plusieurs M. administrèrent des biens dans les montagnes zougoises pour le compte de seigneuries ecclésiastiques, comme Heinrich, amman du couvent de Saint-Blaise (Forêt-Noire) en 1413 et 1420, et amman du Gotteshausgericht d'Einsiedeln (soit tribunal de basse justice) en 1452. Aux XVIe et XVIIe s., les M. occupèrent des fonctions dirigeantes dans les communes d'am Berg (Menzingen) et de Baar, ainsi qu'au niveau cantonal. En 1500, Hans (->) devint le premier bailli de la famille. D'autres suivirent, ainsi Hans, bailli des Freie Ämter (1542-1544), qui fut également délégué à la Diète (1544); son fils Heinrich, capitaine, bailli de Lugano (1566-1568), souvent délégué à la Diète entre 1568 et 1604; Oswald, bailli de Thurgovie (1584-1586), et enfin son fils Hans (->). Klemenz Damian (->), unique amman (soit landamman) de la dynastie sous l'Ancien Régime, ne s'inscrit pas dans une tradition familiale.

Sources et bibliographie

  • A. Iten, E. Zumbach, Wappenbuch des Kantons Zug, 21974
En bref
Variante(s)
Meyenberg
Indexation thématique
Elites (jusque vers 1800) / Cantons