de fr it

SchmidZG

Ancienne famille de la commune de Baar. Heinricus Faber de Walterswile est mentionné comme témoin lors d'un arbitrage en 1282; depuis cette époque, les S. sont attestés à Walterswil, au nord du plateau de Baarburg, comme détenteurs d'une tenure héréditaire de l'abbaye de Kappel. Ils renoncèrent en 1585 à leur statut de communier de Baar. A l'exception de l'amman Heinrich (->), les S. de Walterswil n'occupèrent pas de charge publique importante. En revanche, ses descendants, la branche des Berg-S., eurent aux XVIIIe et XIXe s. des représentants au Conseil, tel Michael (1841-1896), député au Grand Conseil et principal fondateur en 1862 de la brasserie de Baar (qui existe encore au début du XXIe s.); plusieurs de ses membres firent une carrière ecclésiastique, tel Karl Josef (1801-1874), qui devint abbé d'Einsiedeln en 1846 sous le nom de Heinrich.

Sans lien perceptible avec les précédents, les Boden-S. furent dès le XVIe s. l'une des premières familles de Baar, bien représentée au Conseil. Ils sont issus de Hans, reçu communier de Baar en 1529, dont le fils Gotthard (->) et le petit-fils Martin (->) furent ammans du canton de Zoug. Ils comptent de nombreux ecclésiastiques, hommes et femmes; citons Peter (->), frère du Martin susmentionné, qui était à la tête de l'abbaye de Wettingen en 1629 quand celle-ci acquit des biens à Walterswil, le missionnaire jésuite Martin (->), Salome (1600-1677), abbesse de Tänikon, et Anna Klara (1769-1842), abbesse de Seedorf. Josef Johann Nepomuk (->), frère de cette dernière, fut landamman de Zoug; son fils Josef Leonz (->), son petit-fils Josef Leonz (->) et son arrière-petit-fils Rudolf (->) furent tous trois conseillers d'Etat et aux Etats. Cette lignée exploite depuis 1885 (par le biais d'une fondation de famille à partir de 1942) les Höllgrotten à Baar, comme attraction touristique (caverne à stalactites).

Sources et bibliographie

  • AFam Boden-Schmid, StAZG
  • R. Schmid, «Schmid von Baar», in Heimatbuch Baar, 1959, 3-17