de fr it

WeissenbachZG

Famille peu nombreuse d'habitants (Beisassen) de la ville de Zoug, originaire du sud de l'Allemagne, importante surtout au XVIIe s. Kaspar (->), maître monnayeur, est le premier W. mentionné à Zoug, en 1598. Il noua des rapports de parenté étroits avec les familles dirigeantes de la ville. En 1609, il agrandit le bâtiment de la monnaie, construit vers 1580, pour en faire une imposante maison citadine pourvue d'un atelier monétaire. L'édifice resta jusqu'au début du XVIIIe s. la résidence des W., qui comptèrent quatre générations de maîtres monnayeurs de Zoug. Cependant après Kaspar, il fallut attendre Johann Karl (1643-1716), chancelier de l'abbaye de Muri, pour que la famille reprenne activement cette charge; ce dernier fit battre les monnaies zougoises entre 1690/1691 et 1694 par le maître monnayeur lucernois Jörg Krauer, apparenté aux W. Le dernier W. maître monnayeur fut Fridolin, qui exerça son métier à Fribourg-en-Brisgau dès 1703. De nombreux W. furent curés ou nonnes, dont la fille de Kaspar, Coletta (1605-1675), supérieure du couvent féminin de la Présentation de Marie à Zoug, et le petit-fils de Kaspar, Johann Caspar (->), poète baroque de renom. Karl Kaspar (1675-1749), dernier représentant des W. de Zoug, vendit en 1744 le domaine de Sankt Karl près de Zoug, possession de la famille depuis 1624, à Johann Kaspar Luthiger.

Sources et bibliographie

  • F. Wielandt, Münz- und Geldgeschichte des Standes Zug, 1966