de fr it

Veillon

Famille du Pays de Vaud, liée à la région du Chablais vaudois et limitrophe. Elle apparaît en 1376 à Bex avec Jaquet V. ou Dumoullyn, bourgeois du lieu. Des V. devinrent bourgeois de Saint-Maurice (1527), Ollon (vers 1694), Noville et Rennaz (1748), Chessel (vers 1760) et Aigle (1833), ainsi que dans d'autres cantons. Une branche V. dit Meyer, éteinte en 1863, a existé à Bex dès avant 1529. Propriétaires et agriculteurs, les V. donnèrent aussi de nombreux notaires, comme Jean-David (1755-1833), également agent national à Bex, et ont exercé des charges publiques dès l'époque bernoise. Certains se distinguèrent dans le commerce, comme Gabriel-Isaac (1733-1817), qui fut aussi consul de Danemark et agent du roi de Pologne, ou Charles (->), actif dans la vente par correspondance. La famille compte aussi des politiciens, comme Charles (->), conseiller d'Etat, dont le frère Frédéric (->) fut colonel EMG, ou François (->), conseiller national. Auguste (->) fut un peintre reconnu.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 8, 242-408
  • L. Moser, «Jean-David Veillon de 1798 à 1802», in RHV, 113, 2005, 61-81