de fr it

Vautier

Affiche publicitaire pour la cigarette Marocaine, produit phare de la manufacture de tabac de Grandson, réalisée en 1945 par André Simon (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
Affiche publicitaire pour la cigarette Marocaine, produit phare de la manufacture de tabac de Grandson, réalisée en 1945 par André Simon (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).

Famille vaudoise, mentionnée dès 1320 aux Planches et au Châtelard (les deux auj. comm. Montreux). Elle compta de nombreux pasteurs. A la fin du XVIIIe s., elle se divisa en deux branches. L'aînée se consacra au ministère et se distingua avec quatre générations de peintres, dont Benjamin (->), son fils Otto (->) et son arrière-petit-fils Ben (∗︎1935). Henri (->), de la branche cadette, fonda en 1832 la plus ancienne et la plus importante manufacture de tabacs vaudoise. De Grandson, elle s'étendit à Yverdon en 1858, où apparurent les premières machines à fabriquer des cigarettes en 1893. David (1862-1914), son neveu, ouvrit des usines en Allemagne (dont Berlin) et une agence en Chine. La maison vécut en 1907 une importante grève à Yverdon et à Grandson. Une troisième usine fut construite à Estavayer-le-Lac après 1918, un séchoir à tabac ultramoderne à Yverdon en 1945 et l'usine d'Yverdon fut rebâtie en 1958. Vautier Frères et Cie, devenu SA en 1914, comptant 421 collaborateurs en 1887, 250 en 1959, fut racheté par British American Tobacco en 1960, qui ferma l'entreprise en 1975. Les V. dominèrent la vie politique, économique et sociale de Grandson et jouèrent un rôle économique à Montreux durant plus d'un siècle; Jules (->) fut conseiller national.

Sources et bibliographie

  • R. Jaccard, La révolution industrielle dans le canton de Vaud, 1959, 128, 162
  • D. de Raemy, P. Auderset, Hist. d'Yverdon, 3, 1999, surtout 179-184, 203-209, 301-302