de fr it

Cornaz

Famille vaudoise, probablement originaire du hameau de Cornaz situé près de Cheyres. Une branche se fixa à Moudon au début du XIVe s.; éteinte au XVIIIe s., elle survit aux Pays-Bas sous le nom de Cornax. Une autre s'établit à Faoug dans la seconde moitié du XVe s. La maison familiale de Faoug, actuellement aux mains de descendants par les femmes, fut construite à la fin du XVIIIe s. par Nicolas (1744-1827). De cette branche, Théodore (1856-1938) dessina les armoiries des communes vaudoises en 1922, Ernest (1870-1956) fut médiéviste. Max (1896-1976) modernisa la verrerie de Saint-Prex fondée par son père Henri (->). Un rameau de la branche de Faoug acquit les bourgeoisies de Moudon (1760), Cudrefin (1785) et Neuchâtel (1793). Alliés à la famille du négociant neuchâtelois François Roulet (Auguste, ->; Ferdinand, ->; Louise, ->), les C. de Cudrefin, riches propriétaires à Montet (ils y avaient une campagne), héritèrent en 1833 le château de L'Isle, qu'ils vendirent après 1876 à la commune. La famille a compté des politiciens (Auguste, ->), des médecins, des professeurs, des pasteurs.

Sources et bibliographie

  • Dossier ATS et fonds Campiche, ACV
  • F. Cornaz, Notice sur la famille Cornaz, 1909 (branche de Cudrefin ou Montet)
  • Théodore Cornaz, 1988
Indexation thématique
Elites (jusque vers 1800) / Cantons