de fr it

WaldkirchBE

Village médiéval déserté, sur le versant sud de la chaîne du Jura, dans la commune de Niederbipp. 1262 Walkilche, 1269 Waltkilch. La chapelle de Waldkirch (avec son patronage) fut donnée par Ludwig de Frobourg (1259) aux hospitaliers de Saint-Jean à Thunstetten, en échange d'une messe anniversaire. Erigée en église paroissiale dédiée aux Trois-Rois, elle passa ensuite à l'abbaye de Saint-Urbain (par échange en 1269), aux comtes de Falkenstein (1274) et au couvent de Schöntal (1311). Waldkirch s'étiola au moment de la crise agraire du XIVe siècle; son église, annexée à celle de Bannwil en 1415, était en ruine en 1500. Le territoire du village abandonné (Waldkirchenfeld) fut exploité par les gens de Niederbipp à titre de bien communal (règlement de 1609) puis, dès le XIXe siècle, par une corporation d'usagers (acte de séparation entre la commune politique et la commune bourgeoise en 1865). A l'occasion de la construction de l'autoroute A1, le Waldkirchenfeld fut l'objet d'une amélioration foncière (1961-1976) et l'on y transféra des fermes du village de Niederbipp.

Sources et bibliographie

  • Freudiger, Hans: Die politisch wirtschaftliche Entwicklung des Amtes Bipp, 1912.
  • Gasche, Peter: Aktualgeographische Studien über die Auswirkungen des Nationalstrassenbaus im Bipperamt und Gäu, 1978.
  • Haudenschild, Werner et al.: Niederbipp und seine Bewohner – was und wer ist das? Rückblick in die Vergangenheit, Blick in die Gegenwart, Ausblick in die Zukunft. Ein dorfgeschichtlicher Beitrag zum 700-jährigen Bestehen der Eidgenossenschaft und zur Gründung des Dorfmuseums, 1991.
En bref
Première(s) mention(s)
1262: Walkilche
1269: Waltkilch

Suggestion de citation

Dubler, Anne-Marie: "Waldkirch (BE)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 01.05.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025463/2020-05-01/, consulté le 22.10.2020.