de fr it

CramerGE

Famille de magistrats, jurisconsultes, savants, éditeurs, médecins et banquiers établie à Genève en 1634 avec Jean-Ulrich, immigré de Strasbourg, de religion réformée, reçu bourgeois en 1668 avec ses trois fils, chefs des trois branches. Elle entre dans la vie politique avec Gabriel (1641-1724), membre du Conseil des Deux-Cents en 1677, grand-père de Gabriel (->), professeur de mathématiques, et de Jean (->), jurisconsulte et syndic. Au XVIIIe s., au cours duquel elle assure son assise sociale, la famille se situe dans le camp conservateur. Les frères Gabriel (->) et Philibert (1727-1779), amis de Voltaire, éditent ses œuvres et portent dans sa correspondance les surnoms de "Caro" et "Prince". Ils font également du commerce d'assortiment et leur librairie bénéficie d'un réseau européen de correspondants. La tradition éditoriale se poursuit au XXe s. avec Gérald (->) et la tradition scientifique avec Marc (->).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 2, 109-114; 6, 128-133
  • L. Cramer, Une famille genevoise, 1952
  • G. Barber, «The Cramers of Geneva and their trade in Europe between 1755 and 1756», in Studies on Voltaire and the 18th Century, 30, 1964, 377-413