de fr it

HuberGE

Famille genevoise, dont tous les membres descendent de Jacob (vers 1625-1693 à Genève), fils de Rudolf, bourgeois de Schaffhouse, et de Catherine Morlot. Reçu bourgeois de Genève en 1654, Jacob épousa en 1657 Marguerite Colladon, fille de Pierre et de Marie de Tudert. D'abord marchand-fabricant de soie, faisant des séjours réguliers à Lyon, il se tourna résolument à la fin de sa vie, en pleine crise de la soierie genevoise, vers le grand négoce et la banque, dont les réseaux lui étaient familiers grâce à son ascendance maternelle. Dès lors Jacob, puis ses fils, notamment Jean-Jacques H.-Calandrini (1661-1740) et Barthélemy H.-Pictet (∗︎1660) et ses petits-fils partagèrent leur temps entre Genève - où plusieurs d'entre eux occupaient des fonctions dans la magistrature - et Lyon, où ils entretenaient des liens étroits avec les marchands suisses et allemands groupés dans la "nation suisse". D'autres descendants suivirent leur exemple: Jacob H.-Vasserot; Jean-Jacques, dit l'abbé Clément, célèbre pour son voyage en Amérique pour la régie française du tabac; Pierre H.-Fitler et son fils Barthélemy; Barthélemy H.-Talon. Grâce à leurs mariages, les H. accédèrent à une place honorable dans le monde bancaire international. Ils étaient présents à Paris, Amsterdam, Londres, Turin, et s'enrichirent, pendant que d'autres perdaient tout, dans les affaires de Law, du Mississippi et des Compagnies des Indes. L'aisance familiale permit à plusieurs descendants de Jacob H.-Vasserot de consacrer du temps à l'écriture, à l'art et à la recherche scientifique, tels la mystique Marie (->), les peintres et graveurs Jean (->) et Jean-Daniel (->) et les naturalistes François (->) et Pierre (->). La famille s'éteignit avec Charles-Guillaume dit William (1830-1895), fils du colonel Jean (->). Etabli en France, il fut lieutenant-colonel du génie, ingénieur et administrateur de la Compagnie de Saint-Gobain.

Sources et bibliographie

  • Inventaires après décès, AEG
  • Galiffe, Notices généal., 3, 266-269
  • Almanach généal. suisse, 3, 614-615
  • H. Lüthy, La banque protestante en France, 2 vol., 1959-1961