de fr it

deLancy

Famille noble, originaire du village éponyme, qui apparaît avec Albert, en 1097. Certains de ses membres portent le titre de sénéchal dès 1257. La famille compte quelques religieux. Elle se subdivise en deux branches, dont l'une était vassale de l'évêque et l'autre du comte de Genève. L'alliance de leurs suzerains valurent aux L. d'être partiellement spoliés de leurs biens, en 1317-1318, au bénéfice de Girard de Ternier. La famille possédait deux maisons fortes. Celle située au village a disparu. L'autre, isolée au bord de l'Aire, mentionnée dès 1311, existe toujours. Jean (->) est le plus célèbre des membres de la famille. Les L. s'éteignirent avec sa fille, Perronette, qui vendit le domaine vers 1493.

Sources et bibliographie

  • L. Blondel, La tour de Lancy, 1924
  • B. Lescaze, Hist. de Lancy, 2001