de fr it

Micheli

Famille genevoise, originaire de Lucques, en Toscane. Francesco Micheli (1508-1558), riche commerçant de Lucques, adopta la Réforme et se réfugia à Genève en 1555; l'année suivante, il fut reçu habitant et fonda le comptoir qui fut à l'origine de la Grande Boutique. Ce n'est qu'en 1664 que la famille obtint la bourgeoisie de cette cité. Francesco Micheli eut deux petits-fils: Marc (1588-1669) et son frère Jacques (1599-1645). C'est de ce dernier que descendent les membres de la famille toujours existante, l'autre branche s'étant éteinte en 1830. Jacques acquit la seigneurie du Crest, à Jussy, en 1637. En 1792, Jean-Louis Micheli du Crest vendit les dîmes à la République de Genève. Son petit-fils, Jean-Louis Micheli, fut le premier membre de la famille à assumer la fonction de maire de Jussy. La famille donna de nombreux officiers au service de France ainsi que des savants, comme Jacques-Barthélemy Micheli du Crest, et des magistrats. La branche catholique des Micheli, restée à Lucques, s'éteignit en 1806. On distingue deux branches dans la famille actuelle: les Micheli du Crest et ceux de Landecy.

Sources et bibliographie

  • Archives d'Etat de Genève, Genève.
  • Galiffe, Jacques-Augustin: Notices généalogiques sur les familles genevoises, depuis les premiers temps jusqu'à nos jours, vol. 2, 1892.
  • Almanach généalogique suisse, vol. 2, 1907, pp. 364-367; vol. 6, 1936, pp. 403-406.
  • Loup-Micheli, Marie-Claude: Le Crest et les Micheli, 1637-1987, 1987.

Suggestion de citation

Barrelet, Jacques: "Micheli", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.01.2020. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025537/2020-01-28/, consulté le 02.12.2020.