de fr it

deNormandie

Famille de Champagne, établie vers 1473 avec Guillaume à Noyon (Picardie), où elle possédait des biens de grande valeur. Laurent (->), petit-fils de Guillaume, se réfugia en 1548 à Genève pour cause de religion. Plusieurs membres de la branche genevoise (dont Jean ->) occupèrent des charges publiques du XVIe au XVIIIe s. (syndic, conseiller, trésorier, lieutenant). Jacob (1649-1713), docteur en droit, fut au service du roi d'Angleterre et d'Ecosse Guillaume III (av. 1688), puis à celui du roi de Prusse Frédéric Ier (1704). André (1651-1724), frère de Jacob, fut également conseiller du roi de Prusse (1705-1706), puis s'installa en Pennsylvanie (1708). Jacques, un troisième frère, émigra à Amsterdam (av. 1707). Alliée aux Lullin, Calandrini, Colladon, Tronchin et Gallatin, la famille s'éteignit à Genève en ligne masculine avec Jacques (✝︎1771), fils de Jacob, capitaine de garnison.

Sources et bibliographie

  • E. et E. Haag, La France protestante, 9, 22004, 24-25
  • Galiffe, Notices généal., 2, 681-696

Suggestion de citation

Coram-Mekkey, Sandra: "Normandie, de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.11.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025544/2010-11-16/, consulté le 24.10.2020.