de fr it

Saladin

Famille de Genève, originaire de Villefranche-sur-Saône (Lyonnais). Réfugié huguenot, Sébastien (1543-1618), marchand drapier à Lyon, arriva à Genève avant 1586 et fut reçu bourgeois en 1596. Au XVIIe s., ses descendants s'enrichirent dans la banque et le commerce international. Les S. comptèrent bientôt parmi les familles les plus fortunées de la ville et firent leur entrée au Conseil des Deux-Cents (1626) et au Petit Conseil (1750). Sous la direction d'Antoine (->), petit-fils de Sébastien, la maison A. Saladin & fils devint un établissement d'envergure internationale. Après le rachat de la Manufacture royale des glaces de Saint-Gobain (1702), des membres de la famille en occupèrent le poste d'administrateur presque sans discontinuité jusqu'en 1818. Régulièrement élus aux diverses magistratures de la République de Genève, les S. exercèrent à maintes reprises aux XVIIe et XVIIIe s., les charges d'auditeurs, conseillers, syndics et premiers syndics. Durant le XVIIIe s., ils se distinguèrent aussi comme diplomates, notamment à la cour de France: citons Jean-Louis (->), petit-fils d'Antoine et fondateur de la branche aînée des S. La branche cadette est issue de son cousin Antoine (->) qui racheta en 1763 la seigneurie de Crans près de Nyon. Partisans de l'aristocratie, certains membres de cette branche, comme son fils Charles (->), se réfugièrent en Angleterre après la révolution de 1792. Ils regagnèrent Genève à la Restauration. Auguste (->), frère de Charles, joua un rôle important en favorisant le rattachement de Genève à la Confédération suisse (1814). La famille s'éteignit avec Ernest (1827-1911).

Sources et bibliographie

  • Galiffe, Notices généal., 2, 520-533
  • Almanach généal. suisse, 1, 467-468; 6, 630-631
  • M. Baggi, M. Vial, «Un lot d'arch. privées: les papiers Saladin, banquiers genevois et actionnaires de Saint-Gobain», in Cah. d'hist., 12, 1967, 175-182
  • M. Fontannaz, M. Bory, «Le château de Crans, une œuvre genevoise?», in Genava, N.S. 37, 1989, 59-115
  • S. Kathari, «Sur les traces de la famille Saladin», in Bull./Soc. genevoise de généal., 2, 2004/2005, 23-39
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF