de fr it

Turrettini

Famille de Genève, immigrée de Lucques au XVIe s., citée en 1280 avec Bernard, de Nozzano. Aux XVe et XVIe s., les T. font partie des familles aristocratiques qui gouvernent cette cité toscane. Leur noblesse est reconnue en 1583 par l'empereur Rodolphe II. On trouve dans leur ascendance des banquiers, des notaires, des fabricants du noble art de la soie et des marchands. François (->) se convertit à la Réforme, s'enfuit et s'installe définitivement à Genève en 1592, où il obtient la bourgeoisie en 1627; il acquiert des terrains, où son fils Jean (->) fait construire le château de Turrettin en 1631 (Château des Bois, passé par mariage aux van Berchem en 1860). François bâtit en ville une vaste demeure familiale en 1620, à l'emplacement de l'ancienne chancellerie épiscopale. Ses descendants s'allient à des familles patriciennes de Genève ou issues du refuge huguenot. Les T. s'illustrent dans les domaines politique, diplomatique, commercial, bancaire, théologique, académique et industriel. Les fils de François sont à l'origine de deux branches. La première descend de Bénédict (->), dont le fils François (->) et le petit-fils Jean-Alphonse (->) sont des théologiens et professeurs distingués; elle compte dès la troisième génération un premier syndic, Horace-Bénédict (1651-1728), et s'éteint en 1844. La seconde branche, toujours existante, est issue de Jean, qui obtient de Louis XIV, en 1653, des lettres patentes reconnaissant la noblesse de sa famille, lui permettant ainsi de jouir des mêmes privilèges que les nobles de France; Jean hérite des biens et des titres de son cousin Mario resté en Italie. Cette branche comprend d'éminents hommes d'Etat, comme François (1690-1765), Gédéon (->), Albert (1753-1826), William (->) et Théodore (->), qui contribue de manière décisive au développement industriel de Genève; elle s'illustre en outre dans le monde académique et théologique avec Michel (->) et François (1845-1908), sinologue.

Sources et bibliographie

  • Arch. de la Fondation Turrettini, Genève
  • Fonds, AEG
  • V. Burlamacchi; S. Adorni-Braccesi, éd., Libro di ricordi degnissimi delle nostre famiglie, 1993
  • J.-B.-G. Galiffe, Le refuge italien de Genève aux XVIe et XVIIe s., 1881
  • M. Berengo, Nobili e mercanti nella Lucca del Cinquecento, 1965

Suggestion de citation

Tripet, Micheline: "Turrettini", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.04.2012. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025570/2012-04-23/, consulté le 27.10.2020.