de fr it

GiuseppeArtari

1697 à Arogno, 19.1.1771 à Bonn, catholique, de Campione d'Italia et Arogno. Fils aîné et élève de Giovanni Battista Artari, Giuseppe Artari fut, comme son père, stucateur et sculpteur. Après des études à Rome, il travailla avec son père et d'autres artistes de sa région natale, surtout en Allemagne, Hollande et Angleterre (où il collabora surtout avec Giovanni Battista Bagutti). L'activité qu'il mena en Belgique demeure jusqu'à présent peu documentée; en 1719, il exécuta pour le palais municipal de Liège une cheminée monumentale en stuc. De 1731 à 1760 environ, Giuseppe Artari fut au service de l'archevêque de Cologne, le prince électeur Clément Auguste, qui le chargea de décorer ses résidences de Brühl (1731-1733), Bonn et Bonn-Poppelsdorf (1744). Pendant cette période, il se rendit aussi à Oxford (1742-1744) et à Münster, où il travailla à l'église Saint-Clément (1750-1752), et à l'Erbdrostenhof (1754-1757). Giuseppe Artari adhéra au nouveau goût rococo, se distinguant ainsi progressivement du style baroque paternel.

Sources et bibliographie

  • G. Beard, Stucco and Decorative Plasterwork in Europe, 1983, 57-58
  • Allgemeines Künstlerlexikon, 5, 1992, 314-315
  • L. Pizzi, Luigi Artari, thèse Gênes, 1996-1997
  • L. Pizzi, «Albertolli e Artari: costruttori e artisti ticinesi in Valle d’Aosta nei secoli XVIII e XIX», in Bollettino storico della Svizzera italiana, 104, 2001, 57-100
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Pedrini Stanga, Lucia: "Artari, Giuseppe", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.04.2009, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025586/2009-04-22/, consulté le 26.01.2021.