de fr it

Giovanni PietroCastelli

1732, cath., de Melide. Membre le plus éminent d'une famille de stucateurs, C. travailla avec son frère Carlo Antonio en Allemagne, spécialement en Thuringe et en Franconie. De 1688 à 1699, il réalisa des stucs à Wurtzbourg, au château de Schillingsfürst et à Bielefeld, avec Paolo Gerolamo Brenni, de Salorino. Ses stucs des châteaux de Bonn et de Clemensruhe à Poppelsdorf/Bonn (1720) marquent un tournant important: représentant du baroque tardif italien jusqu'à la première décennie du XVIIIe s., C. évolua vers le style arabesque, annonçant le rococo qu'il exprima pleinement dans la résidence de l'évêque de Wurtzbourg (1723-1726). Entre 1727 et 1734, les frères C., influencés par les œuvres des dessinateurs parisiens Gilles Marie Oppenord et François de Cuvilliés, diffusèrent à Altenburg le rocaille français, que l'on retrouve chez leurs fils, actifs en Rhénanie entre 1728 et 1752.

Sources et bibliographie

  • DBI, 21, 673-677
  • W. Jahn, Stukkaturen des Rokoko, 1990, 268-278 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ✝︎ 1732