de fr it

Albert deGallatin

Gravure sur acier coloriée, réalisée d'après un portrait peint vers 1830 par Alonzo Chappel (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).
Gravure sur acier coloriée, réalisée d'après un portrait peint vers 1830 par Alonzo Chappel (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).

29.1.1761 (Abraham Alphonse Albert) à Genève, 12.8.1849 à Astoria (New York), prot., de Genève, Américain dès 1785. Fils de Jean, négociant, et de Sophie Rolaz. 1) Sophie Allègre, fille de William, 2) 1794 Hannah Nicholson, fille de James. Emigré aux Etats-Unis en 1780, G. est professeur de français à Harvard (1781-1783), commerçant, puis fermier en Virginie (1784). En 1795, il fonde la ville de New Geneva avec Jean-Louis Badollet et Jean-Antoine Cazenove. Député à l'Assemblée constituante de Pennsylvanie (1789), membre de la Chambre des représentants (1790), puis du Sénat (1793), G. est secrétaire aux Finances sous Thomas Jefferson (1801-1813) avant d'être nommé ambassadeur à Saint-Pétersbourg (1813), au congrès de Gand (1814) et à Paris (1816-1823). En 1824, il refuse l'élection à la vice-présidence des Etats-Unis. Ambassadeur extraordinaire à Londres (1826-1827). Retiré de la vie politique en 1830, G. est l'un des fondateurs de l'université de New York, dont il a été le premier recteur. En 1842, il fonde la Société américaine d'ethnologie.

Sources et bibliographie

  • W.E. Rappard, Albert Gallatin, citoyen de Genève, ministre des Etats-Unis, 1917
  • Th. Aitken, Albert Gallatin, 1985
  • H.E. Bovay, Albert Gallatin, un ouvrage de référence, 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF