de fr it

JeanLambert

Mentionné en 1532, prot., de Genève. Procureur général en 1534, chargé d'inventorier les biens des Mammelus, destinés à la confiscation. Membre des Deux-Cents et des Soixante (1535), incarcéré à Chillon par Charles III de Savoie en 1535, L. est libéré par les Bernois en mars 1536. Conseiller (1537), châtelain de Saint-Victor (1547), syndic (1546), premier syndic (1555). Fervent partisan de Calvin, il s'oppose aux Perrinistes ou Libertins. Après la victoire des calvinistes en 1555, L. soutient dans un discours au Conseil l'octroi massif de la bourgeoisie aux réfugiés protestants, consolidant ainsi la victoire du réformateur et assurant la stabilisation politique et religieuse de Genève.

Sources et bibliographie

  • L. Sordet, Dict. des familles genevoises, ms., 1, s.d., 445 (AEG)
  • F. Bonivard, Chroniques de Genève, éd. M. Tripet, 2001-