de fr it

Jacques-AntoineDu Roveray

8.9.1747 à Genève, 24.6.1814 à Londres, prot., de Genève. Fils de François, négociant, et d'Antoinette Durade. 1775 Marie Melly, fille d'Henri, négociant. Etudes de philosophie à l'académie de Genève (thèse en 1767). Avocat et notaire (1771). Membre du Conseil des Deux-Cents (1775) et de la commission du Code (1777). D. est l'un des chefs des Représentants. Nommé procureur général en 1779, il est destitué en 1780, à la demande de la France, à la suite de la publication d'une "remontrance" contre l'intervention française dans les affaires intérieures de Genève. Exilé à perpétuité (1782), il se réfugie à Neuchâtel, puis à Paris où il fait partie du groupe des Genevois réunis autour de Mirabeau. De retour à Genève en 1789, il est membre du Conseil des Deux-Cents (1790), puis député à l'Assemblée nationale en 1793. Condamné à mort par le tribunal révolutionnaire en 1794, D. se réfugie en Angleterre.

Sources et bibliographie

  • J. Bénétruy, L'atelier de Mirabeau, 1962
  • Livre du Recteur, 3, 205-206
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Jacques-Antoine du Roveray
Dates biographiques ∗︎ 8.9.1747 ✝︎ 24.6.1814