de fr it

CharlesSaladin

2.2.1757 à Paris, septembre 1814 à Paris, prot., de Genève. Fils d'Antoine (->) et de Marie-Charlotte née S. Frère d'Auguste (->). 1784 Elisabeth-Marie Egerton, fille de William, colonel de l'armée anglaise. Avocat à Genève dès 1776. Appartenant au parti des Constitutionnaires, S. fut pris en otage par les Représentants en 1782. L'année suivante, il fut envoyé en Angleterre pour vaincre la méfiance des Anglais vis-à-vis du gouvernement aristocratique genevois. Membre du Conseil des Deux-Cents (1784), auditeur (1785-1788). Condamné à mort par contumace par le tribunal révolutionnaire en 1794, S. s'installa à Londres, où il devint un informateur du gouvernement britannique et publia en 1800 un Coup-d'œil politique sur le continent. Il passa ses dernières années à Paris.

Sources et bibliographie

  • Fonds, château de Crans
  • Livre du Recteur, 5, 440
  • S. Kathari, «Sur les traces de la famille Saladin», in Bull./Soc. genevoise de généal., 2, 2004/2005, 23-39
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Charles Saladin-Egerton
Dates biographiques ∗︎ 2.2.1757 ✝︎ septembre 1814