de fr it

JeanSarasin

12.10.1574 à Genève, 30.3.1632 à Genève, prot., de Genève. Fils de Jean-Antoine (->) et de Marie Truchet. 1) 1600 Marie Thézé (✝︎1602), fille d'Antoine, banquier, 2) 1609 Anne Bitto, fille de Jules. Etudes de droit à l'académie de Genève, doctorat (1595). Membre du Conseil des Deux-Cents (1600), auditeur (1600), secrétaire d'Etat (1603). Membre du Petit Conseil (1604), six fois syndic (1605-1622) et premier syndic en 1626 et 1630. Quatre fois lieutenant de justice (1613-1632). Habile diplomate, S. fut l'un des négociateurs de la paix de Saint-Julien (1603). Il occupa diverses ambassades auprès des cantons suisses ainsi qu'en France et en Allemagne (1604-1628). Il rédigea en 1606 Le citadin de Genève ou Response au cavalier de Savoye, pamphlet de propagande antisavoyarde, avec Jacques Lect, dont S. publia les œuvres avec Jacques Godefroy en 1615.

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 5, 465
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Vernhes Rappaz, Sonia: "Sarasin, Jean", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.11.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025699/2009-11-27/, consulté le 23.09.2020.