de fr it

Œuvre suisse des lectures pour la jeunesse (OSL)

L'Œuvre suisse des lectures pour la jeunesse (OSL) fut créée en 1931; ses fondateurs appartenaient à la mouvance du renouveau pédagogique. L'association se développa d'abord en Suisse alémanique, puis, dès 1935, en Suisse romande, et dès 1941, également au Tessin et dans les vallées romanches. Conçue au départ comme une "croisade contre le diable de la mauvaise littérature" (Otto Binder), l'OSL poursuivit aussi des objectifs de pédagogie nationaliste dès les années 1930; elle voulait diffuser "des lectures saines et indigènes pour notre jeunesse", selon un slogan de 1938. Après 1945, la diffusion fut confiée directement au corps enseignant, ce qui fit des brochures de l'OSL l'un des principaux instruments de promotion de la lecture. En 1957, l'OSL fut réorganisée et devint une fondation à but non lucratif visant "la publication à un prix modeste de bons ouvrages destinés à la jeunesse dans toutes les langues nationales, ainsi que leur diffusion dans tout le pays". Le programme d'édition est conçu pour trois niveaux: premières lectures, degré moyen, degré supérieur. Quelque 2300 titres sont parus jusqu'en 2006, toutes langues nationales confondues, avec un pic dans les années 1960. En tout, près de 50 millions de brochures ont été vendues. Le programme éditorial de 2006 comprend, à côté des parutions traditionnelles, des traductions sur CD-rom en tamoul, en serbe, en albanais et dans d'autres langues parlées par les migrants.

Sources et bibliographie

  • OSL, Rapport annuel, 1931/1932-
  • O. Binder, «Das schweizerische Jugendschriftenwerk», in Zeitschrift Pro Juventute, 1932, cah. 1, 3-8
  • F. Brunner, 50 Jahre Schweizerisches Jugendschriftenwerk (SJW), 1931-1981, [1981]
  • NZZ, 23.5.2006
  • Ch. Linsmayer, Un Grutli spirituel pour la jeunesse suisse, 2007