de fr it

BernhardErnst

Mentionné dès 1541 (entrée à l'abbaye d'Engelberg), 20.4.1553 à Engelberg, de Schwytz. Appelé aussi Zeiger. Fils de Jakob Schlosser. Seul moine d'Engelberg ayant survécu à la peste de 1548, E. fut élu abbé la même année, à Schwytz. Faute d'argent sans doute, il ne fut pas consacré. En 1549, sous la pression des cantons catholiques, il accepta d'envoyer trois nonnes du couvent féminin d'Engelberg à Münsterlingen, pour y restaurer la vie monastique. En 1550, il établit un terrier, source de renseignements sur les propriétés foncières de l'abbaye et des particuliers à Engelberg. En 1551, sous la pression de la Diète fédérale, l'abbaye régla un vieux conflit avec Küssnacht (SZ): elle renonça à ses droits sur cette paroisse, de laquelle fut détachée celle d'Udligenswil. En 1552, E. obtint de la ville de Zoug une franchise douanière sur le transit des vins de l'abbaye, importés de Küsnacht (ZH).

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 630-631
  • E. Ehrler, F. Wyrsch, Quellen zur Geschichte der Landschaft Küssnacht am Rigi, 5, 1999, 176-184
En bref
Dates biographiques Première mention 1541 ✝︎ 20.4.1553