de fr it

Johann HeinrichLambert

Situs Thermometrorum, esquisse réalisée après 1764 (Universitätsbibliothek Basel, L Ia 733, p. 438, fol. 701v).
Situs Thermometrorum, esquisse réalisée après 1764 (Universitätsbibliothek Basel, L Ia 733, p. 438, fol. 701v). […]

26.8.1728 à Mulhouse, 25.9.1777 à Berlin, prot., de Mulhouse. Fils de Lukas, tailleur, et d'Elisabeth Schmerber. Célibataire. La pauvreté de son milieu familial obligea L. à quitter l'école à 12 ans pour apprendre le métier de tailleur. Autodidacte, il devint secrétaire scientifique du professeur de droit Johann Rudolf Iselin à Bâle (1745), puis précepteur dans la famille von Salis à Coire (1748). En 1756, il entreprit avec ses élèves un voyage d'étude de deux ans en Europe occidentale, puis séjourna de 1759 à 1762 tantôt à Augsbourg, tantôt à Zurich, puis de nouveau à Coire en 1762-1763. Les années passées dans cette ville permirent à L. de parfaire son instruction, de réaliser des relevés barométriques, thermométriques et hygrométriques, de nouer des contacts avec des savants et de poser les fondements d'une œuvre scientifique d'envergure universelle. En 1761 parurent les Lettres cosmologiques sur l'organisation de l'univers, son ouvrage qui eut sans doute le plus grand retentissement (trad. franç. 1801, réédité en 1979). A Coire, il écrivit en outre un important ouvrage philosophique, le Neues Organon (2 vol., 1764). Il exécuta aussi des mandats dans l'administration et les travaux publics; c'est ainsi qu'il planifia et supervisa la correction de la Plessur (1762). Arrivé à Berlin en 1764, L. devint membre de l'Académie des sciences en 1765, grâce au soutien de Leonhard Euler et Johann Georg Sulzer. Il déploya alors une fructueuse activité d'astronome, mathématicien, géomètre, physicien et philosophe et échangea avec des savants et penseurs allemands, en particulier Kant, une correspondance éditée par Jean Bernoulli sous le titre Lamberts deutscher gelehrter Briefwechsel (5 vol., 1781-1787).

Sources et bibliographie

  • A. Speiser, éd., Opera mathematica, 2 vol., 1946-1948
  • H.-W. Arndt, éd., Philosophische Schriften, 1-4, 6-7, 9, 1965-1969
  • R. Wolf, Biographien zur Kulturgeschichte der Schweiz, 3, 1860, 317-356
  • M. Steck, Bibliographia Lambertiana, 1970 (avec biogr.)
  • F. Humm, Johann Heinrich Lambert in Chur, 1748-1763, 1972
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF