de fr it

JohannBärtschi

vers 1592 à Sursee, 6.7.1660 à Schönenwerd, cath., de Sursee. Fils de Johannes Sebastian, maître de latin, originaire de Nyon. Etudes de philosophie à Dillingen (1623-1625) et de théologie à Fribourg-en-Brisgau en 1627. Ordonné prêtre et nommé curé de Bärschwil en 1628. Curé de Saint-Nicolas à Soleure en 1629, puis de Luthern en 1630. Maître de latin à la collégiale Saint-Ours de Soleure (1634-1639) où il avait déjà enseigné en 1625. Par la suite chanoine et responsable des bâtiments, secrétaire et custode au couvent de Schönenwerd. Déjà auteur en 1625 d'une collection de proverbes allemands, B. publia en 1648 une traduction allemande et une paraphrase en vers classiques latins de l'Hymne à Marie de saint Casimir, patron de la Pologne. Les Heroum Helvetiorum epistolae (1657, 21658), tantôt en distiques, tantôt en hexamètres, rendirent célèbre ce représentant de la culture humaniste, connu aussi sous le nom latinisé de Barzäus.

Sources et bibliographie

  • L.R. Schmidlin, «Die Solothurner Schriftsteller im 17. Jahrhundert», in RHES, 6, 1912, 122-126
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Johann Barzäus
Dates biographiques ∗︎ vers 1592 ✝︎ 6.7.1660