de fr it

JacquesBernoulli

28.10.1759 à Bâle, 14.7.1789 à Saint-Pétersbourg, prot., de Bâle. Fils de Jean (->). 1789 Charlotte Euler, fille de Johann Albrecht et petite-fille de Leonhard. Etudes de droit à Bâle (licence en 1778) et de mathématiques avec son père et son oncle, Daniel (->), qu'il remplaça de 1780 à 1782 dans ses cours de physique expérimentale. Voyage en Suisse en 1780. Secrétaire du comte Breuner, ambassadeur impérial à Turin, Paris et Venise dès 1783. Membre correspondant de l'académie des sciences de Turin (1784), membre adjoint (1786), puis ordinaire (1787) de celle de Saint-Pétersbourg, professeur de mathématiques et maître au corps impérial des cadets. Parmi ses traités de mécanique, d'hydraulique et d'élasticité des corps, ses travaux sur les phénomènes vibratoires (oscillations des plaques minces) sont particulièrement importants.

Sources et bibliographie

  • Poggendorff, Hwb., 7a, 77
  • DSB, 2, 51
  • R. Mumenthaler, Im Paradies der Gelehrten, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 28.10.1759 ✝︎ 14.7.1789

Suggestion de citation

Nagel, Fritz: "Bernoulli, Jacques", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.07.2002, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025845/2002-07-02/, consulté le 24.06.2021.