de fr it

NiklausBlauner

13.12.1713 à Berne, 22.2.1791 à Berne, prot., de Berne. Fils de Beat Ludwig, maître vitrier. Sans doute célibataire. Etudes de théologie à l'école supérieure (académie) de Berne, de mathématiques chez Jean-Pierre de Crousaz à Lausanne, où B. essaya vainement d'obtenir la chaire de philosophie en 1737. Après avoir complété sa formation scientifique auprès de Jean Bernoulli à Bâle, il reçut la consécration pastorale en 1741. L'école supérieure de Berne, dont il sera recteur de 1759 à 1762, lui confia l'enseignement des mathématiques en 1749. Avant d'entrer en fonction, il passa deux ans à Paris, étudiant la physique chez Jean-Antoine Nollet. La Société économique de Berne le chargea en 1759 d'une expertise en vue de l'installation d'un réseau de stations météorologiques. En 1765, B. détermina le méridien de la ville de Berne. Il se retira en 1784 de sa charge professorale, qui, du point de vue didactique, avait été un échec.

Sources et bibliographie

  • F. de Capitani, éd., Heit ech still!, 1980, surtout 16-27
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.12.1713 ✝︎ 22.2.1791