de fr it

HenriBoissier

2.7.1762 à Genève, 28.2.1845 à Genève, prot., bourgeois de Genève. Fils de Pierre, rentier, et de Salomé Scherer, de Saint-Gall. 1786 Catherine-Louise Buisson, fille de Jean-Louis. Etudes à Genève (doctorat en 1781); avocat en 1783. Professeur honoraire de belles-lettres (1784-1802), recteur (1800-1818), professeur de chimie (1802-1819), de littérature générale et d'archéologie (1819-1839). A la Restauration, B. échoua à transformer l'académie en université. Membre des Deux-Cents en octobre 1792; il se réfugia à Yverdon après la révolution et y resta jusqu'en 1795. En 1798, après l'annexion de Genève à la France, B. devint membre de la municipalité de Genève et commissaire à l'Instruction publique. Il entra en 1799 à la Société économique, qui gérait les biens de l'ancienne République. Le décès de son fils Edouard (1787-1810) le poussa à faire don de son riche cabinet d'histoire naturelle à l'académie (1811); c'est l'origine du Museum d'histoire naturelle. Il fut aussi l'un des promoteurs de la Société de lecture, du Conservatoire des arts et métiers (1825) et de la Société d'histoire et d'archéologie (1837).

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUG
  • Livre du Recteur, 2, 243
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF