de fr it

Joseph ThomasFassbind

Portrait. Huile sur toile de Michael Föhn, vers 1800 (Kloster Sankt Peter am Bach, Schwytz) © Photographie Staatsarchiv Schwyz.
Portrait. Huile sur toile de Michael Föhn, vers 1800 (Kloster Sankt Peter am Bach, Schwytz) © Photographie Staatsarchiv Schwyz.

17.5.1755 à Schwytz, 29.1.1824 à Schwytz, cath., de Schwytz. Fils de Thomas Anton, chancelier du prince-abbé d'Einsiedeln. Etudes à Schwytz, Bellinzone, Côme, Einsiedeln et Besançon. Consacré prêtre (1778), F. assuma diverses tâches pastorales dans l'Ancien Pays de Schwytz. Chapelain du couvent des dominicaines de Saint-Pierre à Schwytz (1783) et chapelain à Seewen (comm. Schwytz, 1794). Sous l'Helvétique, il fut incarcéré de fin 1798 à 1800 pour avoir refusé de prêter le serment civique. Curé de Schwytz (dès 1803), commissaire épiscopal (1811), camérier du chapitre des Quatre-Cantons et protonotaire apostolique (1812). Auteur d'une histoire religieuse de son canton (Religionsgeschichte unseres Vaterlandes), non publiée, et d'une histoire profane (Vaterländische Profangeschichte). Entre 1832 et 1838, Josef Kaspar Rigert publia une édition largement remaniée de celle-ci, sous le titre Geschichte des Kantons Schwyz; une édition fidèle au texte original a paru en 2005. Adepte d'une écriture critique de l'histoire, F. s'appuya autant que possible sur les sources. Sa haine des Français et son scepticisme à l'égard de son époque transparaissent dans son histoire profane. Ses descriptions d'histoire culturelle et les dessins illustrant l'ouvrage sont particulièrement intéressants.

Sources et bibliographie

  • Schwyzer Geschichte, éd. et commentaire A. Dettling, 3 vol., 2005
  • Fonds, StASZ
  • M. Ochsner, «Pfarrer und bischöflicher Kommissar Thomas Fassbind von Schwyz», in MHVS, 32, 1924, 1-185
  • Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 2, 509-510
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF