de fr it

Johann GeorgFisch

9.11.1758 à Aarau, 18.3.1799 à Aarau, prot., d'Aarau. Fils de Johann Georg, tanneur, membre du Conseil de ville et maisonneur. 1792 Salome Elisabeth Saxer, fille de Hieronymus, commerçant, conseiller et capitaine. Etudes de théologie à Berne, consécration en 1785. Précepteur à Montpellier, où il conçut un ouvrage sur le sud de la France, Briefe über die südlichen Provinzen von Frankreich (2 vol., 1790). Maître de latin à l'Institut politique de Berne (1791), second pasteur à Aarau (1794), F. publia en 1796 un choix de ses sermons. En février 1798, il fut le porte-parole de la révolution helvétique en Argovie et s'enfuit à Liestal avant l'arrivée des troupes bernoises. Il publia un récit de ces événements et une justification de son comportement dans son Denkschrift über die letzten Begebenheiten (1798). En mars 1798, il quitta ses fonctions ecclésiastiques pour occuper diverses charges au sein de la République helvétique. Il fut notamment secrétaire du Grand Conseil helvétique, puis percepteur général et chef de bureau de Philipp Albert Stapfer. F. est considéré comme l'un des pères spirituels du canton d'Argovie.

Sources et bibliographie

  • ADB, 7, 30-31
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 5, 1978, 47
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.11.1758 ✝︎ 18.3.1799