de fr it

JakobGujer

Kleinjogg devant sa ferme. Eau-forte de Matthias Pfenninger, d'après un tableau de Heinrich Wüest (Collection privée).
Kleinjogg devant sa ferme. Eau-forte de Matthias Pfenninger, d'après un tableau de Heinrich Wüest (Collection privée). […]

30.1.1718 à Wermatswil (auj. comm. Uster),29.9.1785 à Rümlang, prot., de Wermatswil. Fils de Rudolf, paysan. 1) 1742 Susanna G., fille de Jakob et de Regula Spillmann, 2) 1775 Anna Frey, veuve. En 1736, avec son frère Felix, G. acquit à Wermatswil un domaine qu'il désendetta peu à peu. En 1769, il devint fermier du Katzenrütihof à Rümlang, qui avait été mal entretenu. Il y mena des expériences qui lui permirent d'augmenter les rendements. Hans Caspar Hirzel décrivit l'exploitation dans Le Socrate rustique ou Description de la conduite économique et morale d'un paysan philosophe (1762, all. 1761). Connu par cet ouvrage dans l'Europe entière, G., surnommé "Kleinjogg", donnait l'exemple d'un paysan appliquant les doctrines des physiocrates. Des personnalités, parmi lesquelles des princes allemands et Johann Wolfgang von Goethe, visitèrent sa ferme modèle. A l'instigation de Hirzel, la Société de physique de Zurich l'invita fréquemment à ses manifestations comme expert et représentant des habitants de la campagne.

Sources et bibliographie

  • W. Guyer, Kleinjogg, der Zürcherbauer, 1716-1785, 1972
  • O. Sigg, Lob der Tüchtigkeit: Kleinjogg und die Zürcher Landwirtschaft am Vorabend des Industriezeitalters, 1985
  • J.C. Hirzel, Die Wirthschaft eines philosophischen Bauers, 1998 (réimpr. avec une postface de J. Böning sur Jakob Gujer)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Kleinjogg (surnom)
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 30.1.1718 ✝︎ 29.9.1785

Suggestion de citation

Marti-Weissenbach, Karin: "Gujer, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.02.2017, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025964/2017-02-10/, consulté le 24.11.2020.