de fr it

MarianHerzog

19.1.1758 (Heinrich Josef) à Beromünster, 26.11.1828 à Oberbüren, cath., de Beromünster. Fils de Melchior Rudolf, intendant du chapitre. Profès au couvent bénédictin d'Einsiedeln (1775), prêtre (1781). Au couvent, H. fut professeur, bibliothécaire, archiviste et instructeur des frères jusqu'en 1789. Curé à Einsiedeln (1789-1798). A la tête de quatre cents hommes, il essaya vainement de défendre Einsiedeln contre l'arrivée imminente des Français, avant de prendre la fuite, en mai 1798. Il vécut le plus souvent au couvent de Saint-Pierre à Bludenz, où il fut confesseur jusqu'en 1810. Prêtre à Freienbach (1810-1818), à Einsiedeln (1818-1826), puis confesseur de l'abbaye de Sankt Gallenberg (Glattburg, comm. Oberbüren), H. collabora à la publication d'une nouvelle édition de l'Einsiedlische Chronik (1783) et de la Chronique d'Einsidlen (1787). En exil, il rédigea de nombreux écrits d'histoire locale, de généalogie et d'essais hostiles aux Lumières.

Sources et bibliographie

  • ADB, 12, 264-265
  • R. Henggeler, Professbuch der fürstlichen Benediktinerabtei Unserer Lieben Frau zu Einsiedeln, 1934, 451-454 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.1.1758 ✝︎ 26.11.1828