de fr it

Jean-Antoine d'Ivernois

2.1.1703 à Môtiers (NE), 24.1.1765 à Neuchâtel, prot., de Môtiers. Fils de Joseph, notaire, anobli en 1722 par le roi de Prusse, et d'Anne-Marie Guyenet. Frère d'Abraham (->) et de Guillaume-Pierre (->). Célibataire. Pendant ou après ses études, I. passa quelques années en Russie. Docteur en médecine à Montpellier (1728), il vint pratiquer à Neuchâtel et fut nommé médecin du roi en 1733. Spécialiste de la flore du Jura neuchâtelois, il organisa en 1739 une excursion au Creux du Van à laquelle prit part Albert de Haller et dressa un catalogue manuscrit où ce dernier puisa de nombreux renseignements. Il initia Jean-Jacques Rousseau à la botanique. Collaborateur du Mercure Suisse de 1733 à 1742, il alimenta aussi les publications de l'académie impériale de Saint-Pétersbourg, dont il était membre.

Sources et bibliographie

  • Cat. des plantes qui croissent naturellement dans la Souveraineté de Neufchatel et Vallangin, ms., 1746 (BPUN)
  • Biogr.NE, 1, 143-147
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.1.1703 ✝︎ 24.1.1765