de fr it

HeinrichKisselbach

15.3.1600 à Lorchhausen (Hesse), 26.4.1673 à Bâle, cath., puis prot. (1635), de Bâle (1670). Fils de Nikolaus, seigneur justicier. 1638 Katharina Schlichter, de Bâle. Gymnase à Coblence, universités de Cologne, Paderborn et Mayence. Entré dans l'ordre des franciscains en 1621, K. fut longtemps aumônier militaire. En 1635, il quitta son ordre et se convertit publiquement au protestantisme à Bâle, où il reprit des études universitaires (maître ès arts en 1636, candidat en théologie en 1637). Maître au gymnase de Bâle (1638-1657), professeur de physique à l'université (1657-1673). Il publia un grand nombre d'écrits de controverse sur des thèmes de métaphysique et de philosophie naturelle.

Sources et bibliographie

  • W. Rother, Die Philosophie an der Universität Basel im 17. Jahrhundert, thèse Zurich, 1980, 186-188
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.3.1600 ✝︎ 26.4.1673