de fr it

LudwigLutz

9.2.1577 à Bâle, 10.6.1642 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Basilius, pasteur auxiliaire de Saint-Pierre à Bâle. Appelé aussi Ludwig Lucius. 1) 1600 Barbara Irmi, fille de Johann Heinrich, 2) 1635 Maria David, fille de Lorenz, conseiller. Etudiant (1590-1599), puis chargé de cours à l'université de Bâle. Directeur d'école et diacre à Durlach (auj. Karlsruhe) de 1600 à 1604, L. séjourna dans différentes villes allemandes entre 1604 et 1609, notamment à Ratisbonne, où il fréquenta le collège des jésuites afin d'acquérir les connaissances nécessaires pour rédiger une histoire de leur ordre (Jesuiter-Histori, 1626; trad. lat. 1627). Professeur de logique à Bâle (1611). Il se fit connaître par ses disputes avec les sociniens (antitrinitaires) et avec Johannes Piscatorius. En 1619, il prit part au synode de Dordrecht et séjourna ensuite à Köthen (Anhalt), où il participa à la création d'un gymnase. Inspecteur du gymnase de Bâle (1629).

Sources et bibliographie

  • ADB, 19, 354-355
  • W. Rother, Die Philosophie an der Universität Basel im 17. Jahrhundert, 1980, 166-173 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.2.1577 ✝︎ 10.6.1642