de fr it

PhilippeMestrezat

14.10.1618 à Genève, 1.2.1690 à Genève, prot., de Genève. Fils de Domaine, auditeur et syndic, et de Jeanne Tudert. Madeleine De La Rue, fille de Louis, syndic. Etudes de théologie à l'académie de Genève. Nommé pasteur à Genève en 1644. A l'académie, M. fut professeur de philosophie (1641), puis de théologie (1649) et recteur (1649-1654, 1670-1672). Partisan de la théologie de la grâce de Moïse Amyraut (universalisme hypothétique), il entra en conflit avec la majorité de la Compagnie des pasteurs.

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 4, 523
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.10.1618 ✝︎ 1.2.1690

Suggestion de citation

Piguet, Martine: "Mestrezat, Philippe", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.07.2007. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026062/2007-07-13/, consulté le 01.10.2020.