de fr it

Frédéric-Guillaume deMontmollin

6.11.1709 à Neuchâtel, 14.11.1783 à Môtiers (NE), prot., de Neuchâtel. Fils d'Emer (->) et d'Elisabeth-Marguerite Barbauld. 1742 Jeanne-Marie Tissot, fille de Félix, pasteur. Etudes de théologie à Neuchâtel, Bâle et en Allemagne. Consécration en 1733. Directeur du pensionnat de sa mère, professeur de belles-lettres à Neuchâtel (1737-1741). Pasteur de Môtiers (1742-1783) où M. fit la connaissance de Rousseau qui s'y réfugia de 1762 à 1765, suite à la condamnation de l'Emile. Leur relation, amicale dans un premier temps, se dégrada dès la parution des Lettres écrites de la Montagne (1764), dans lesquelles Rousseau exprimait son ressentiment vis-à-vis du gouvernement et du clergé genevois, Lettres qui firent scandale et entraînèrent à Neuchâtel des démêlés avec la classe des pasteurs. M. finit par prendre ouvertement position contre lui. Doyen de la classe (1769-1770).

Sources et bibliographie

  • Généal. de la famille Montmollin, 1968, 34-35
  • F.S. Eigeldinger, "Des pierres dans mon jardin": les années neuchâteloises de J.-J. Rousseau et la crise de 1765, 1992
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.11.1709 ✝︎ 14.11.1783